Alliance syndicale mondiale UNI IKEA : les délégués syndicaux se coordonnent pour tous les salariés de l’entreprise

Alliance syndicale mondiale UNI IKEA : les délégués syndicaux se coordonnent pour tous les salariés de l’entreprise

La Fédération des Services CFDT a participé à la rencontre de l’Alliance Uni IKEA qui a réuni à Miami les délégués syndicaux internationaux de l’entreprise.

Lors de cette réunion, le Directeur des relations sociales monde a notamment présenté le projet « Un meilleur Ikea » dont l’objectif est de mettre en place à l’échelle mondiale des règles identiques pour tous les salariés d’IKEA. Le dispositif est lancé et son déploiement dans tous les pays doit être finalisé avant 2019. Il prévoit :
  • Une planification sur 4 semaines,
  • Une pause de 30 minutes pour 5 heures de travail,
  • Un maximum de 10 h de travail par jour et 50 h par semaines,
  • Un week-end de repos pour quatre week-ends travaillés,
  • Une journée de travail qui ne pourra être en dessous de 4 heures,
  • La période d’essai qui ne pourra pas dépasser 6 mois,
  • La réévaluation du contrat de travail des salariés ayant travaillé 12 semaines au-dessus de leur contrat de base,
  • Le passage du temps de travail minimum à 12 h avec pour objectif de passer à 20 h.

Ce projet ne se substituera pas aux accords locaux plus favorables et la CFDT IKEA France n’a pas manqué d’intervenir pour rappeler la nécessité de respecter les salariés et de mieux prendre en compte leurs préoccupations en termes de rémunération, de conditions de travail, de baisses des effectifs…

Lors de cette rencontre, le syndicat américain UFCW a dénoncé les pratiques anti-syndicales d’IKEA USA en réponse aux salariés du département logistique du magasin Ikea à Stoughton qui souhaitent mettre en place un syndicat. Pour dénoncer ces pratiques et faire bouger les lignes, le comité directeur de l’alliance syndicale mondiale UNI IKEA a commencé, en liaison avec UFCW, à planifier une campagne qui a débutée par des actions sur les réseaux sociaux.

L’actualité sociale d’IKEA dans les pays :
  • L’Allemagne a réussi sa meilleure année en 2015, ce qui a permis le versement d’une prime allant jusqu’à deux mois de salaires. La priorité est de mettre en place un horaire minimum pour les salariés.
  • En Hollande, les organisations syndicales ont réalisé une carte de Noël au fondateur pour l’alerter sur le mal-être des salariés.
  • En Italie, les salariés ont fait 21 jours de grève suite à une forte perte de pouvoir d’achat. Un nouveau système vat être mis en place et permettra une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée.
  • En Finlande, suite à une perte de compétitivité IKEA n’augmente pas les salaires des travailleurs IKEA.
  • En Indonésie, les organisations syndicales ont de bonnes relations avec les franchiseurs.
  • Des ouvertures sont prévues au Viêtnam et aux Philippines.
  • En Belgique, 99% des salariés ont voté pour les élections professionnelles en 2015. Le système INVISION n’est pas positif pour les salariés qui perdent en qualité de vie.
  • En Turquie, les relations sociales ont beaucoup évolué depuis les grèves.
  • Au Danemark, les retours semblent montrer que les salariés sont satisfaits de travailler chez IKEA.
  • Les ventes en ligne d‘Ikea, qui ont représenté environ un milliard d'euros lors de l'exercice 2014-2015, devraient augmenter de quelques 40% cette année, soit à peu près comme les trois années précédentes.

À lire également

Sur le site de la Fédération syndicale internationale UNI GLOBAL UNION : UNI IKEA Alliance syndicale mondiale exige d’IKEA USA d’arrêter les activités anti-syndicales.

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)