L’avenir des Chambres de commerce et de l'industrie et de leurs 20 000 agents en danger : la CFDT-CCI appelle à une mobilisation le 14 décembre

L’avenir des Chambres de commerce et de l'industrie et de leurs 20 000 agents en danger : la CFDT-CCI appelle à une mobilisation le 14 décembre

Conséquence immédiate : la masse salariale sert de variable d'ajustement pour les CCI employeurs face à des réductions budgétaires aussi brutales.

En 2 ans 2000 agents ont été privés de leur emploi, soit une baisse de 12% des effectifs.

En cette fin d'année 2016, le constat est alarmant :

- des services désorganisés, des agents surchargés de travail, des situations de souffrance au travail qui se multiplient, à tel point que l'on peut parler de « syndrome France-Télécom » dans le réseau consulaire !

- la perte importante d’expertise dans la formation et dans les missions d’appui aux entreprises est criante. Elle pénalise surtout les TPE-PME (97% des entreprises) des services de proximité.

D’autres moyens de réformer les CCI sont possibles :

- finaliser la réforme territoriale des CCI en transformant les CCI territoriales en CCI de proximité sans personnalité morale,

- clarifier les compétences des différents acteurs territoriaux,

- supprimer le statut particulier des Directeurs Généraux,

- réformer le dialogue social des CCI avec une participation des organisations syndicales à la gouvernance.

La CFDT-CCI a alerté les parlementaires sur les conséquences de leur vote de la Loi de finances 2017 : nouvelles destructions d’emplois et risque de fragilisation du service public.

La CFDT-CCI organise une mobilisation nationale le mercredi 14 décembre prochain à partir de 9h30 devant l’Assemblée Nationale.

Une pétition est aussi en ligne :

La future loi de finances 2017 prévoit une nouvelle réduction du budget des Chambres de Commerce et d’Industrie de 60 millions d’euros. Ce texte passe au parlement le 16 décembre prochain. Cette nouvelle baisse aura encore une fois pour conséquence, une suppression de postes dans les services, une baisse de nos moyens pour assurer un service de qualité aux chefs d’entreprises, aux apprentis et étudiants.

Signez cette pétition afin que nos députés prennent conscience de la casse sociale et de l’impact sur les PME que va générer leur vote.

cliquez utile, signez :)

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)