Vivarte : un plan de relance OUI mais la CFDT demande des garanties pour l'emploi !

Vivarte : un plan de relance OUI mais la CFDT demande des garanties pour l'emploi !

Cela fait plus de deux ans que l'ensemble des élus CFDT du groupe Vivarte maintiennent le dialogue avec la direction. Ceci malgré les difficultés qu’elle a rencontré tout au long du plan de sauvegarde pour l’emploi qui a touché plus de 2000 salariés de plusieurs enseignes ( Kookai, La Halle, Pataugas, Compagnie Vosgienne de la Chaussure, Chevignon ....).

Un plan de relance est annoncé avec cette fois-ci la cession d'une centaine de magasins La Halle et une remise à plat de l'organisation des enseignes du groupe.

Pour la CFDT, les salariés du groupe Vivarte ne doivent pas être de nouveau les victimes collatérales de ce plan de relance à cinq ans.

Cette stratégie qui a des conséquences sociales difficiles à entendre laisse la CFDT dans l’expectative. Elle demande la mise en oeuvre des dispositifs de sécurisation des parcours professionnels pour toutes les catégories de salariés.

La CFDT VIVARTE revendique :

  • - Une négociation sincère sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ;
  • - Un plan de formation professionnelle sur cinq ans pour l’ensemble des catégories de salariés ;
  • - Un accord sur la qualité de vie au travail.

L'équipe CFDT agit et se rend disponible pour informer quotidiennement les salariés du groupe notamment via la page Facebook CFDT Vivarte

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)