HÔTELS-CAFÉS-RESTAURANTS / Travailler le dimanche : OUI. Sans contreparties : NON.

HÔTELS-CAFÉS-RESTAURANTS / Travailler le dimanche : OUI. Sans contreparties : NON.

La loi Macron qui fixe des nouvelles règles sur le travail dominical a exclu les secteurs d’activités qui bénéficient déjà d’une dérogation permanente, comme c’est le cas pour les Hôtels Cafés Restaurants (HCR).

Par ailleurs, certaines conventions collectives prévoient des contreparties pour les salariés-es étant amené-es à travailler le dimanche, mais ce n’est pas le cas de celle des HCR.

Pourquoi certains secteurs plutôt que d’autres bénéficient de contreparties ? Pourquoi ces différences de traitement ? Pourquoi autant d’exceptions ?

Ce ne sont pas les 900.000 salariés-ées travaillant dans les HCR qui s’opposeraient à bénéficier de contreparties, ceux-ci aspirant à avoir plus de temps de repos (durée de travail à 39 heures) ou à avoir de meilleures rémunérations.

Forte de ce constat, la CFDT pose cette revendication sur la table des négociations avec les organisations professionnelles. Pour nous, il ne s’agit pas de revendiquer une restriction des ouvertures dominicales dans le secteur des HCR, mais d’obtenir des contreparties servant de garantie sociale, tel était l’esprit du législateur lors de l’écriture de la loi Macron.

Rappelons que le secteur des HCR pâtit d’un déficit d’image à cause, d’une part, des conditions de travail difficiles et, d’autre part, des contraintes d’organisation et de temps de travail (travail le dimanche et jours fériés, durée du travail à 39 heures, grande amplitude journalière du temps de travail générant des coupures…). Le niveau des rémunérations reste insuffisant au regard des contraintes citées ci-dessus.

Ce secteur d’activité bénéficie d’un taux de TVA réduit. Lors de son application, des contreparties avaient été négociées comprenant une prime conventionnelle pour les salariés qui a été supprimée unilatéralement par les organisations patronales.

C’est pour ces raisons que la CFDT revendique, aussi bien au niveau de la branche professionnelle qu’au niveau des entreprises, des contreparties sociales sur le travail dominical.

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)