LA CFDT du groupe Vivarte est mobilisée et alerte les salariés de toutes les enseignes

LA CFDT du groupe Vivarte est mobilisée et alerte les salariés de toutes les enseignes

ll y a 5 ans, les anciens dirigeants du groupe ont vendu du rêve à des prêteurs trop gourmands.

Conséquence : le groupe s’est retrouvé dans l’incapacité d’honorer ses échéances de dettes.

Cet été, devant une situation de blocage, les préteurs ont transformé ces dettes en prise de participation financière dans le groupe, avec l’objectif de « se refaire ».

Conséquence : le groupe se retrouve à devoir générer pour ces nouveaux actionnaires un niveau de résultat complétement irréaliste au regard de l’état du marché français du prêt à porter et de la chaussure. Pour la CFDT les projections financières les plus optimistes des repreneurs ne suffisent pas à couvrir leur besoin de financement.

Pendant ce temps, les collectifs de travail de nos enseignes paient le prix fort : PRECARITE DE L’EMPLOI, SALAIRE AU RABAIS…

Aujourd’hui, les exigences irréalistes d’actionnaires gourmands et irresponsables laissent craindre le pire :

  • Poursuite de la réduction des heures en magasins ;
  • Fermetures massives de magasins ;
  • Cessions d’enseignes ;
  • Regroupements de sièges et de fonctions supports ;
  • Regroupements des logistiques, voire externalisations ;
  • Fermeture de l’usine de production de chaussures ;

VivarteIl sera sans aucun doute nécessaire dans les prochaines semaines de défendre nos droits et nos emplois. Dans ces circonstances difficiles, la CFDT est déterminée à obtenir des engagements fermes sur les effectifs et la stratégie du groupe. Des engagements qui contraignent les actionnaires à respecter le personnel et la viabilité de Vivarte.

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)