MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort !

MIM, les salariés bientôt fixés sur leur sort !

Les salariés de MIM seront fixés sur leur sort mardi 28 février

La société MIM emploie plus de 1500 salariés et a cumulé au fil des ans une dette de 58 millions d’euros.

Mardi 28 février, le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera sur l’avenir de cette enseigne. Six repreneurs sont en lice.

Un plan de sauvegarde de l’emploi est en cours de négociation et, d’ores-et-déjà la CFDT a indiqué qu’elle ne signera pas à n’importe quel prix. La sécurisation de l’avenir professionnel des salariés doit être plus que jamais une priorité.

Le secteur de l’habillement est particulièrement impacté par un contexte économique difficile : Vivarte, Defimode, Gap, MS Mode, Fabio Lucci, etc.

La CFDT, qui est majoritaire, sera présente au tribunal de commerce le jour du rendu de décision.

Si aucun des repreneurs n’est retenu, ce sont 1500 emplois qui seront supprimés et 217 magasins qui seront fermés.

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)