Pacte de responsabilité dans la restauration rapide

Pacte de responsabilité dans la restauration rapide

Après une année 2014 très mauvaise en termes de rentabilité dans la plupart des entreprises du secteur, l’organisation patronale s’est tout de même engagée à maintenir 50.000 embauches en 2015 et 3.500 emplois nouveaux. L’accord contient aussi des dispositions d’ordre intergénérationnel. Toutes les entreprises sont tenues d’organiser un parcours d’intégration et de proposer la fonction de référent à des salariés volontaires qui seront formés. Le patronat s’engage à atteindre 10% de seniors dans les effectifs en 2017 et 1,2% d’apprentis. La relation avec les centres d’apprentissage et l’Education nationale sera renforcée pour promouvoir les métiers de la restauration rapide.

L’un des objectifs de cet accord « qualitatif » est bien de fidéliser les salariés. Mais la valorisation de la restauration rapide passera aussi par la revalorisation des salaires. L’accord contient un agenda social qui implique une négociation des salaires minimaux dès ce mois-ci et une négociation de la classification des métiers débutant au cours du premier trimestre.

Enfin, les organisations signataires surveilleront la mise en œuvre de cet accord sous forme de commission de suivi et les objectifs chiffrés de l’emploi seront réévalués en 2016 et 2017.

Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)