Projet de loi relatif l’ouverture des « cercles » de jeux à Paris : quels enjeux pour les casinos ?

Projet de loi relatif l’ouverture des « cercles » de jeux à Paris : quels enjeux pour les casinos ?

[ Communiqué CFDT-Casinos Jeux]

Suite à l’annonce le 03 août dernier de l’ouverture de cercle de jeux à Paris dans le projet de loi relatif au statut de Paris, la CFDT se mobilise.

La présentation en Conseil des ministres du projet de loi relatif au statut de Paris prévoit une habilitation à légiférer par ordonnance en matière de jeux d’argent et de hasard, permettant d’expérimenter à Paris des cercles de jeux. Créant une concurrence pour les établissements des casinos, le projet comporte de nombreuses zones d’ombres.

L’intersyndicale CFDT, CFE-CGC et CFTC a d’ores et déjà demandé un rendez-vous au ministère de l’Intérieur et au ministère de l’Aménagement du territoire afin :

  • - d’avoir des éclaircissements sur le texte ;
  • - d’alerter les représentants nationaux sur les incertitudes relatives à ces ouvertures ;
  • - d’émettre des propositions et aborder le devenir des casinos du périmètre, notamment le Casino d’Enghien-les-bains et ses salariés.

Pour la CFDT, notre première interrogation porte sur les jeux qui seront autorisés dans ces cercles. Les anciens cercles ne présentaient pas tous les jeux, permettant une complémentarité peu concurrentielle avec les casinos. Aucune liste des jeux dans ces cercles n’est indiquée dans le projet.

Le rôle des IRP et des organisations syndicales est notamment de participer et d’appréhender la sécurisation des parcours professionnels et la gestion prévisionnelle des emplois des salariés du secteur. Là encore, aucune précision sur d’éventuelles mesures de reclassement prévues (priorité à l’embauche dans les cercles des salariés des casinos subissant une concurrence dans une même zone économique) ou sur les préconisations rapport Duport[1].

Concernant le calendrier, dans un climat général instable et inquiet, nous nous étonnons de voir le projet de l’ouverture des jeux, prévu initialement pour 2020, être précipité à 2017.

Les salariés et leurs représentants du monde des jeux manifestent une inquiétude grandissante pour la sécurité des casinos qui apparaissent comme des cibles exposées aux violences (attentats, braquages et incivilités). Le projet ne présente pas les mesures de sécurité à prévoir dans ces cercles.

Concernant la réglementation financière, nous nous inquiétons de l’arrivé de potentiels investisseurs inconnus et manquant d’expérience dans ce secteur sensible. Si nous reconnaissons que l’Etat français a été vigilant et prudent quant aux groupes et investisseurs auxquels ils autorisaient les licences de jeux, le projet n’indique pas les règles financières de ces cercles.

Sur la santé, l’ouverture de « cercles de jeux » en plein Paris, risque d’amener s’il n’y a pas de prévention les problèmes de santé publique que l’addiction aux jeux d’argent représente : quelles sont les mesures envisagées pour prévenir ce risque à la santé publique (formations au repérage de clients souffrant potentiellement d’addictions, gestions des clients interdits, communication afférente avec les casinos ?

Par définition, un Casino est un lieu où se pratique des jeux d’argents et de hasard. En France, cela est couplé avec l’obligation légale d'exercer des activités d'animation et de restauration. Le projet ne précise pas le périmètre d’activité des cercles.

De façon générale, ces ouvertures amènent une réflexion sur le devenir des casinos, du secteur comme des professions qui les composent. Il nous semble important que les ministères concernés s’expriment à ce sujet.

Les législateurs qui vont examiner ce projet de loi ne doivent pas se positionner sans avoir ces informations et la CFDT les alerte sur ces zones d’ombre et l’impact social du projet.


Tous les droits de reproduction sont réservés.
Syndicat CFDT des Services Basse-Normandie - rue des fréres lumiéres - bureau 25 - 14120 Mondeville (tél. : 06.50.85.16.83)